www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'usl montjoly guyane
Actualités
NOTRE CHAMPION LOÏC PREVOT
Commentez cette actualité(3)
16 Février 2016 - Philippe PLANTIER (Responsable des jeunes)
NOTRE CHAMPION  LOÏC PREVOT

Animal et sauvage ?  Loïc Prévot a été dompté !!!!

Quand les écris laissent transpirer cette maladive passion pour la liberté d’expression, en dépit du respect de l’intégrité, il est important de ne pas se taire.

Ce dimanche 14 février 2016, suite à la deuxième place de Loïc Prévot au 400 mètre Junior en salle, la fédération française d’athlétisme a posté sur son site internet, un article intrigant, au titre de très mauvais goût :

« Coroller dompte Prévot »

Ce titre passerait presque inaperçu, sous l’égide de la liberté d’expression. Mais, je trouve que cette liberté a bien trop souvent masqué sa violence derrière sa subtilité.

Effectivement, la loi du 19 juillet 1881 article 29, nous indique que toute phrase, tout mot ou toute expression qui porte atteinte à l’honneur d’une personne sans son consentement est une diffamation.

Ce verbe peu élogieux qui a été utilisé de manière inexplicable.

Dompter :

·  Réduire un animal à l'obéissance par des méthodes de conditionnement et par la force, le dresser : Dompter des tigres.

·  Littéraire. Soumettre de force un peuple à une autorité.

·  Littéraire. Réduire quelqu'un à l'obéissance, maîtriser, dominer son action : Dompter une révolte.

Aussi, quel est le but de ce titre choc, sinon de réduire la performance de ce jeune Guyanais venu de son « Amazonie » à celle d’un animal qui a été dompté ….

Alors que la logique sportive a été respectée, on voudrait également nous faire croire le contraire. Mais Loïc Prévot malgré l’amélioration de son record personnel, s’est incliné logiquement face au recordman de France du 400 mètre haies, d’un an son ainé.

Mais je veux croire que la liberté d’expression n’est ni une raison à la dérive, ni un droit afin d’écorcher un autre acquis tout aussi fondamental : « il s’agit du respect ».

P.P

 

les Réactions (3)
MARC CROSET - 24/02 (14h49)
Attention à ne par faire un procès d'intention. Je suis admiratif des performances de Loic Prevot du 60m, au 400m et même sur 800m. Tout le monde en métropole est admiratif de Loïc. Je suis convaincu que le terme "dompter" etait sans aucune connotation péjorative mais dejà l'empreinte d'un grand coureur qui impressionne par ses qualités exceptionnelles. Courir en salle avec un gabarit 1,95m est un vrai handicap et l'écart entre Loïc et Vincent sur un tour de piste de 400m est à mon avis nu
Etienne Nappey - 22/02 (15h24)
Bonjour. On peut effectivement discuter du choix éditorial de l'emploi du mot "dompter", mais sous-entendre que l'article en raison a une connotation raciste ou anti-guyanaise est absolument abject et relève de la diffamation. Il n'a jamais été question de comparer Loïc à un animal. Le mot dompter apparaît fréquemment sur athle.fr ou dans Athlétisme Magazine, et l'ensemble du contenu est approuvé par la FFA, qui gère directement le site et le magazine. Bonne journée. EN, auteur de l'article FFA.
ERIC ZELTZ - 21/02 (20h56)
Bonjour, C'est vrai que le terme "dompter" était à éviter. "Coroller bat Prevot", "Coroller supplante Prévot", "Coroller est vainqueur devant Prévot" aurait pu être utilisé pour dire la même chose, mais sans être critiquable ni critiqué. T"as raison de réagir Philippe. J'espère que l'auteur de ce titre fera ses excuses à Loïc et devant la fédération. Il faut savoir peser ses mots à ce niveau là. Eric Zeltz PS: à mon avis, dans un an ou deux, Loïc aura la maturité pour prendre sa reva
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
16/09 >
30/04 >
01/04 >
26/03 >
18/03 >
13/03 >
08/01 >
03/12 >
05/11 >
18/10 >
29/09 >
14/09 >
06/09 >
06/09 >
26/02 >
09/10 >
21/02 >
11/01 >
29/11 >
15/10 >
Gros Plans
Les Espaces